Contrat de rivières
Renaison - Teyssonne - Oudan - Maltaverne

Vous êtes ici : {ARIANE}

{PAGE_EN_COURS_TITRE}

+Améliorer la qualité de l’eau

L'objectif est de réaliser des travaux sur les systèmes d’assainissement collectif et ceux des particuliers (stations de traitement des eaux usées, installation d’assainissement non collectif, réseaux...) pour améliorer la qualité des rejets dans la rivière.

Action concrète

Construction d'une station de traitement des eaux usées

Une station de traitement des eaux usées par filtre planté de roseaux a été construite sur la commune de Saint Bonnet des Quarts. Elle permettra d’améliorer le traitement, jusqu’alors réalisé via des installations d’assainissement non collectif. Un réseau d’assainissement collectif a également été mis en place pour transporter les eaux usées vers cette station.

+Restaurer les milieux aquatiques

Le programme de restauration, entretien et mise en valeur des milieux aquatiques vise à restaurer, entretenir et mettre en valeur les milieux aquatiques et leurs fonctionnalités. Plusieurs démarches sont mises en oeuvre :

  • aménager les ouvrages et les seuils pour permettre la libre circulation des poissons en créant des passe à poissons ;
  • entretenir les boisements des berges pour améliorer le fonctionnement de la rivière ;
  • clôturer les rivières pour protéger les berges des animaux ;
  • faucher les plantes envahissantes pour limiter leur extension.

Action concrète

Création d'une descente aménagée

La végétation de bords de cours d’eau, appelée «ripisylve», joue un rôle essentiel au bon fonctionnement de la rivière (voir ci-contre). Il est donc primordial de la protéger. L’équipe rivières apporte régulièrement son soutien aux riverains dans la mise en défens des bords de la rivière et dans sa gestion. Lorsque le bétail va dans la rivière, celui-ci détruit la ripisylve. Il piétine les berges, risquant de provoquer un colmatage du lit de la rivière et d’altérer la qualité de l’eau.

Nos agents accompagnent les exploitants agricoles dans la pose de clôtures sur leur terrain à proximité de la berge. Afin de maintenir l’abreuvement du bétail, ils interviennent également dans la construction d’abreuvoirs. En fonction de la configuration du terrain, nos agents installent des abreuvoirs gravitaires : c’est la pente du cours d’eau qui assure une charge suffisante pour remplir le bac d’abreuvement, ou des descentes aménagées qui permettent aux animaux de boire directement dans le cours d’eau, sans pour autant piétiner dans le lit.

Voici une descente aménagée réalisée sur la commune de St Bonnet des Quarts :

+Prévenir les inondations

Cette action "prévenir les inondations et protéger contre les risques" consiste notamment à privilégier les débordements dans des zones sans enjeux (digue de l'Oudan) et améliorer l’écoulement des eaux en cas de crues pour certains ouvrages.

Action concrète

Installation de repères de crue

Afin de sensibiliser la population aux risques inondation et d’entretenir la mémoire collective des crues passées, Roannaise de l'Eau propose aux communes d’équiper les cours d’eau de repères de crues.

Ces panneaux indiquent le niveau des « plus hautes eaux connues » (crues historiques) ou le niveau théorique de la crue centennale (crue qui a une chance sur 100 de se produire).  

34 panneaux sont actuellement en cours d’installation sur les cours d’eau des bassins versants de la Teyssonne, de l’Oudan et du Renaison.

+Améliorer la gestion quantitative de la ressource

L'une des actions consiste à améliorer la gestion quantitative de la ressource en eau. Cela passe par plusieurs projets :

  • se doter d'outils de mesure des débits de rivières ;
  • réhabiliter les mares existantes pour abreuver les bovins et éviter ainsi la consommation d’eau potable.

Action concrète

Dispositif de mesures des débits

Sur les rivières du territoire, la connaissance des débits est très limitée du fait notamment de la présence d’une station unique de mesures en continue sur la Teyssonne à Changy. Cette station qui a collectée des données de 1971 à 2015 a été abandonnée au profit d’une nouvelle station implantée sur la Teyssonne à la Bénisson-Dieu depuis 2015. Seules des estimations basées sur des simulations hydrauliques peuvent être réalisées sur nos quatre bassins versants limitant ainsi fortement la fiabilité des informations fournies.

Afin d’améliorer nos connaissances sur l’hydrologie de nos bassins versants où la ressource en eau représente un enjeu majeur, Roannaise de l'Eau a investi dans 3 types de matériels :

  • Des stations de mesures automatiques : ces outils permettent la mesure en continue de la vitesse du courant sur la rivière. Le débit est ensuite obtenu grâce à une formule mathématique intégrant le dimensionnement de la rivière (profondeur et largeur du lit).
  • Des échelles limnimétriques : après la lecture d’une hauteur d’eau sur l’échelle par un technicien, la corrélation entre ces 2 paramètres nous donne le débit.
  • Un courantomètre électromagnétique : appareil portatif permettant la mesure de la vitesse du courant de tous types de cours d’eau. Le débit est obtenu grâce à la même méthode que la station de mesures automatiques.

+Préserver la biodiversité

L'objectif ici est d'établir un état des lieux précis des populations d’écrevisses à pieds blancs, de castors et de loutres sur les 4 bassins versants afin de définir et mettre en place les actions favorisant le développement de ces espèces sur le territoire.

Action concrète

Le suivi des écrevisses à pieds blancs

Trois espèces d’écrevisses ont été recensées sur le territoire du contrat de rivières :

  • l’écrevisse américaine : espèce invasive
  • l’écrevisse signal : espèce invasive
  • l’écrevisse a pieds blancs : espèce protégée

Les écrevisses « américaine » et « signal » étant toutes deux des espèces invasives ne peuvent pas être remises à l’eau une fois pêchées. En revanche, elles peuvent remplir vos assiettes ! Vous trouverez de nombreuses recettes à base d'écrevisse sur la toile.

L’écrevisse à pieds blancs est quant à elle une espèce protégée en France qui présente un intérêt patrimonial majeur. Elle doit donc toujours être remise à l'eau.

Elle est considérée comme bio-indicatrice de l’état écologique des rivières et présente une grande sensibilité à tous les types de pollution :

  • de nature physique (dégradation de l’habitat par exemple)
  • de nature chimique (dégradation de la qualité de l’eau)

Toutefois, son aire de répartition s’amenuise au fil du temps en raison de la multiplication des pressions qu’elle subit :

  • pression de l’homme sur les rivières (urbanisation, agriculture,…)
  • introduction d’espèces invasives, vecteurs de maladies pour les écrevisses à pieds blancs

 

Tous les ans et en période estivale, la Fédération de Pêche de la Loire organise des « prospections écrevisses ». Un repérage des populations par les techniciens et les bénévoles est réalisé de nuit et à pieds, le long du cours d'eau, à l'aide de lampes et de projecteurs éclairant le fond du lit de la rivière. C’est plus de 6 km de rivières qui sont prospectés pour identifier la présence ou l’absence de cette espèce dans les petits cours d’eau des Monts de la Madeleine.

+Communiquer, animer et sensibiliser

Le Contrat de Rivières à un rôle de sensibilisation auprès du public sur la préservation des rivières. Voici quelques actions :

  • réaliser des animations auprès des scolaires sur la qualité de l’eau des rivières, les arbres et arbustifs de rivières, la faune présente sur le territoire...
  • animer des réunions à destination des élus, notamment en informant et sensibilisant sur la gestion des eaux pluviales, la continuité écologiques, les espèces envahissantes
  • élaborer des supports de communication en vue d’informer et sensibiliser sur les milieux aquatiques et leur préservation (journal d’information annuel, guide des bonnes pratiques du riverain, expositions thématiques...)

Actions concrètes

Des animations gratuites pour les écoles

Des interventions de Madeleine Environnement sont organisées en milieu scolaire, dans le cadre d'un partenariat signé avec Roannaise de l'Eau.

L'objectif est de sensibiliser les élèves de primaire au cycle de l'eau et plus particulièrement à la préservation des cours d'eau.

Plus d'infos

Ambierle   |    Arcon   |    Briennon   |    Changy   |    La Bénisson-Dieu   |    Lentigny   |    Les Noës   |    Mably   |    Noailly   |    Ouches   |    Pouilly-les-Nonains   |    Renaison   |    Riorges   |    Roanne   |    Saint-Alban-les-Eaux   |    Saint-Andre-d’Apchon   |    Saint-Bonnet-des-Quarts   |    Saint-Forgeux-Lespinasse   |    Saint-Germain-Lespinasse   |    Saint-Haon-le-Châtel   |    Saint-Haon-le-Vieux   |    Saint-Léger-sur-Roanne   |    Saint-Rirand   |    Saint-Romain-la-Motte   |    Villemontais   |    Villerest   |   

Roannaise de l'eau
Agence de l'eau Loire Bretagne
Région Auvergne - Rhône-Alpes
Département de la Loire
Roannais Agglomération
Communauté de communes de Charlieu Belmont

Conception et réalisation e-Obs Technologies