Contrat de rivières
Renaison - Teyssonne - Oudan - Maltaverne

Vous êtes ici : Actions >

Préserver la biodiversité

+Présentation

L'objectif ici est d'établir un état des lieux précis des populations d’écrevisses à pieds blancs, de castors et de loutres sur les 4 bassins versants et préserver les zones humides afin de définir et mettre en place les actions favorisant le développement de ces espèces sur le territoire.

+Action concrète

Le suivi des écrevisses à pieds blancs

Trois espèces d’écrevisses ont été recensées sur le territoire du contrat de rivières :

  • l’écrevisse américaine : espèce invasive
  • l’écrevisse signal : espèce invasive
  • l’écrevisse à pieds blancs : espèce protégée

Les écrevisses « américaine » et « signal » étant toutes deux des espèces invasives ne peuvent pas être remises à l’eau une fois pêchées. En revanche, elles peuvent remplir vos assiettes ! Vous trouverez de nombreuses recettes à base d'écrevisse sur la toile.

L’écrevisse à pieds blancs est quant à elle une espèce protégée en France qui présente un intérêt patrimonial majeur. Elle doit donc toujours être remise à l'eau.

Elle est considérée comme bio-indicatrice de l’état écologique des rivières et présente une grande sensibilité à tous les types de pollution :

  • de nature physique (dégradation de l’habitat par exemple)
  • de nature chimique (dégradation de la qualité de l’eau)

Toutefois, son aire de répartition s’amenuise au fil du temps en raison de la multiplication des pressions qu’elle subit :

  • pression de l’homme sur les rivières (urbanisation, agriculture,…)
  • introduction d’espèces invasives, vecteurs de maladies pour les écrevisses à pieds blancs

 

Tous les ans et en période estivale, la Fédération de Pêche de la Loire organise des « prospections écrevisses ». Un repérage des populations par les techniciens et les bénévoles est réalisé de nuit et à pieds, le long du cours d'eau, à l'aide de lampes et de projecteurs éclairant le fond du lit de la rivière. C’est plus de 6 km de rivières qui sont prospectés pour identifier la présence ou l’absence de cette espèce dans les petits cours d’eau des Monts de la Madeleine.

Le suivi de la loutre et du castor

image gauche

Les associations France Nature Environnement (FNE Loire) et la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) ont réalisé une étude sur la répartition du Castor et de la Loutre sur les rivières Renaison, Teyssonne, Oudan et Maltaverne.

Les épreintes (traces d’excréments), les empreintes, les restes de nourriture, les crayons (taille des troncs d’arbres par le Castor) sont autant d’indices qui peuvent être relevés sur le terrain.

Les prospections réalisées en 2016 puis en 2019-2020 ont permis de confirmer la colonisation de certains de nos cours d’eau par la loutre et le castor à savoir :

  • l’axe Teyssonne depuis la confluence avec la Loire jusqu’à Changy,
  • l’axe Renaison depuis la confluence avec la Loire jusqu’à Saint Léger sur Roanne pour le castor et jusqu’à Renaison pour la loutre,
  • sur l’Oudan, au niveau seulement de la confluence avec la Loire.

Ces études ont été financées par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de la Loire.

Ambierle   |    Arcon   |    Briennon   |    Changy   |    La Bénisson-Dieu   |    Lentigny   |    Les Noës   |    Mably   |    Noailly   |    Ouches   |    Pouilly-les-Nonains   |    Renaison   |    Riorges   |    Roanne   |    Saint-Alban-les-Eaux   |    Saint-Andre-d’Apchon   |    Saint-Bonnet-des-Quarts   |    Saint-Forgeux-Lespinasse   |    Saint-Germain-Lespinasse   |    Saint-Haon-le-Châtel   |    Saint-Haon-le-Vieux   |    Saint-Léger-sur-Roanne   |    Saint-Rirand   |    Saint-Romain-la-Motte   |    Villemontais   |    Villerest   |   

Roannaise de l'eau
Agence de l'eau Loire Bretagne
Région Auvergne - Rhône-Alpes
Département de la Loire
Roannais Agglomération
Communauté de communes de Charlieu Belmont

Conception et réalisation e-Obs Technologies